Finale régionale Expo-Sciences de Québec-Chaudière-Appalaches - Trois grandes distinctions pour des étudiants du Cégep

Publié le 17 mars 2021 à 16:54


Le Premier prix Hydro-Québec de l’Expo-Sciences régionale Québec – Chaudière-Appalaches, accordé au meilleur projet de la compétition régionale, a été remis à Jérémie Gaudreault, étudiant de Sciences, lettres et arts au Cégep de Sainte-Foy, pour son projet intitulé Usinage vectoriel et linéaire. Jérémie représentera la région aux finales provinciales qui auront lieu en avril. Par ailleurs, le projet Une étude en vert présenté par Marie-Audrey Schembri, étudiante diplômée de Sciences, lettres et arts, représentera également le Cégep et la région lors des finales provinciales. Finalement, Mathis Lechaume-Robert, étudiant de Sciences de la nature profil Environnement, vie et société a également vu son travail primé. Celui-ci a remporté le prix Jeunesse en TI remis par le Réseau Action TI pour le projet Parle-moi.
 

APERÇU DES PROJETS PRIMÉS

Usinage vectoriel et linéaire - par Jérémie Gaudreault
L’usinage est une méthode de fabrication de pièces par soustraction de matière. L’usure progressive des outils de la machine a pour effet de faire varier les dimensions physiques des pièces au fil du temps. Le projet consiste à concevoir un logiciel de calcul capable de repositionner tous les outils simultanément de façon à compenser les variations en tenant compte des interrelations existant entre les outils et les dimensions physiques des pièces. L’approche implique la représentation de ces relations par un système d’équations linéaires, sous forme matricielle. Les tests en contexte industriel réel montrent que l’approche développée permet d’améliorer la qualité des pièces ainsi que la stabilité et l’efficacité du procédé d’usinage.
 

Une étude en vert – par Marie-Audrey Schembri
Ce projet met en lumière l'écoblanchiment dans le domaine des transports. Il y est question des trottinettes électriques, des voitures électriques, des avions et des bateaux de croisières qui mettent de l'avant un marketing pro-environnemental de façade. Ce ne sont que des compagnies qui, afin de répondre à un changement de mentalité, tentent de rendre leurs produits et leurs services plus écologiques. Le projet vise à développer l'esprit critique des visiteurs, pour les pousser à se questionner par la suite lorsqu'ils sont face à une publicité pro-environnement concernant un mode de transport.
 

Parle-moi - par Mathis Lechaume-Robert
Ce projet est une expérimentation en intelligence artificielle. Un réseau de neurones artificiels capable d'écrire des textes en français (en l'occurrence des textes de rap) a été conçu et l'influence de certains paramètres sur son efficacité à l’aide d’un test de style Turing a été testée. Le projet a pour objectif d’étendre les connaissances sur l’importance du découpage du texte avant la phase d’apprentissage du réseau de neurones afin d’améliorer la génération de texte en langage humain. Cette amélioration pourrait augmenter l’efficacité de l’interface humain/machine.


Félicitations à tous nos étudiants participants, et bonne chance à Jérémie Gaudreault et Marie-Audrey Schembri dans la poursuite de leur parcours à l’Expo-Sciences provinciale.

 

-30-


Source :     
Geneviève Bastien
Service des communications
Cégep de Sainte-Foy
418-925-8614
gbastien@csfoy.ca