Cinq cégeps ensemble pour contrer les violences à caractère sexuel

9 février 2018, 13:46


Cinq cégeps de Québec s’unissent pour lutter contre les violences à caractère sexuel et pour sensibiliser à l’importance du consentement.

Les cégeps Limoilou, Garneau, de Lévis-Lauzon, de Sainte-Foy et Champlain - St. Lawrence ont choisi de travailler main dans la main pour répondre aux nouvelles exigences ministérielles. En effet, les établissements d’enseignement supérieur ont dorénavant l’obligation d’adopter une politique pour prévenir et pour contrer les violences à caractère sexuel afin d’assurer des lieux d’études et de travail sains, sécuritaires et respectueux pour toutes et pour tous.

Constatant d’abord qu’ils s’attaquaient à un problème de société plutôt qu’à un enjeu local, les cégeps ont vite identifié l’opportunité de travailler de façon conjointe. Ils ont d’abord créé un comité de réflexion dans le but de partager leur expertise et leurs bonnes pratiques en matière de sensibilisation, de prévention, de protection et d’accompagnement des étudiants et des membres du personnel en lien avec les violences à caractère sexuel.

Par le regroupement, les cégeps souhaitent aussi donner un maximum d’impact en portant un message commun fort à la communauté collégiale. L’objectif est de faire ressortir toute l’importance du consentement. Le mot d’ordre est clair : « Sans oui, c’est non! » une campagne de sensibilisation, ralliant les associations étudiantes et les directions des cégeps, a été mise sur pied sur chacun des campus où un événement spécial aura lieu entre les 12 et 16 février prochains. Ces événements prendront différentes formes : prises de parole, présentations artistiques ou vidéo, prise de photo ou signature d’une déclaration d’engagement contre les violences à caractère sexuel.

Si cette première étape de sensibilisation vise d’abord à susciter l’engagement des étudiants et des membres du personnel, toute une série de mesure s’attaquera aux autres facettes de la problématique. Les intervenants des cégeps travailleront aussi à former des témoins actifs, à offrir un guichet unique pour le traitement des dévoilements et des plaintes, à renforcer la sécurité des personnes et à développer des partenariats avec des organismes externes pouvant venir en aide.

 

-30-

 

RENSEIGNEMENTS 
Nanci Paquette, coordonnatrice
Direction des affaires étudiantes et communautaires, Cégep Limoilou
418 647-6600, poste 6258
nanci.paquette@cegeplimoilou.ca
 
SOURCE
Josyka Levesque, conseillère en communication, Cégep Limoilou
418 647-6600, poste 6863
josyka.levesque@cegeplimoilou.ca